Confidences d’un maître oublié

« Confidences d’un maître oublié »

sonates pour flûte et pour violon avec basse de Martino Bitti (1655-1737)

 

Dimanche 18 octobre 2015 à 17h

Strasbourg – Eglise réformée du Bouclier

 

en décembre 2015

à l’ église protestante St Pierre-le-Vieux

 

  • Marc Hervieux, flûte à bec
  • Claire Foltzer, violon
  • Chantal Baeumler, viole de gambe
  • Jean-Sébastien Kuhnel, théorbe et guitare baroque
  • Eva Valtova, clavecin et orgue positif

 

Martino Bitti a fait ses études musicales à Venise auprès de Giovanni Battista Vivaldi,le père d’ Antonio et a passé une grande partie de sa carrière de violoniste et de compositeur en Toscane au service de la Cour de Ferdinand de Médicis.

Les musiciens proposent des sonates pour violon et basse, des sonates pour flûte à bec et la basse, et enfin une sonate en trio où vont se croiser la flûte et le violon. Ces différentes pièces aux combinaisons instrumentales variées évoquent les multiples personnalités de Bitti. Semblables à des personnages de la commedia dell’ Arte ou à des marionnnettes d’opéra bien connues à Venise à la fin du 17ème siècle, les instruments, avec leurs humeurs et leurs caractères utilisés par Bitti créent un style distinct et singulier.

Image00002

Extraverties, les sonates pour violon rappellent le caractère à la fois théâtral et improvisé de Biber.

Plus modestes dans leur forme, Les sonates pour flûte sont touchantes, sensibles, et proches du goût français.Dans l’esprit de Corelli, la sonate en trio nous fait penser aux canzone du 17ème siècle écrites dans un style plus archaïque.

 

Pour la maison de disques Rainbow classics de Venise, distribuée en France et à l’ étranger, le Masque va réaliser un enregistrement autour de ce compositeur. L’enregistrement est prévu les 22, 23 et 24 janvier à l’ église du Bouclier à Strasbourg.

2015.09.27.affiche - copie copie