« Jacques-Martin Hotteterre ou les Idées heureuses »

  • Dimanche 24 novembre 2019 – 17h00, Strasbourg, église Saint-Pierre le Vieux protestant.
  • Hélène Lacoste, comédienne
  • Anne-Marie Bastian, flute à bec
  • Marc Hervieux, flûte à bec
  • Jean-Sébastien Kuhnel, théorbe
  • Chantal Baeumler, théorbe

Dans une formation intimiste, deux flûtes à bec, une viole de gambe et un théorbe vont rivaliser de charme et de rondeur dans un programme autour de Jacques-Martin Hotteterre.

Héritier d’une grande dynastie de facteurs d’instruments à vent, de compositeurs, d’instrumentistes au service des différents orchestres de la Cour, Jacques-Martin a laissé une très belle œuvre pour son instrument, la flûte traversière.

Son style est typiquement français, il peut être majestueux, empreint de grandeur et de gravité dans les préludes, sarabande et pasacailles, et également espiègle et léger dans les danses plus rapides, les menuets, figues ou rigaudons.

Dans son œuvre, Jacques Hotteterre s’est consacré presque exclusivement aux instruments à vent. Nous entendrons des pièces en solo, des préludes, en duo, la Suite très contrastée pour deux flûtes sans basse, une suite pour flûte et basse-continue ainsi que des sonates en trio composées dans le modèle des sonates de Corelli.

Jacques-Martin était appelé « le romain » car il a séjourné à Rome dans sa jeunesse pour entendre et s’inspirer du style italien.  En effet, ces sonates nous plongent dans l’écriture des Concerti grossi avec des mouvements fugués, des batteries mais avec toujours une certaine retenue propre au style français. En résonnance à ce programme, des textes et poèmes anciens et modernes seront lus et dits par la comédienne Hélène Lacoste rappelant les liaisons étroites entre littérature et musique, entre pensée et art à cette époque en France.