Accueil

Le Masque

Le Masque a été créé en 1997 par Marc Hervieux à Strasbourg. Du récital à une dizaine d’artistes, l’ensemble explore les styles et les goûts musicaux des 17e et 18e siècles.
Fidèle à la tradition baroque de lier les Arts, le Masque mêle parfois à la musique d’autres formes d’expression, comme la danse, le théâtre, la poésie et propose au concert des formes différentes. Se nourrir des pas et gestes du danseur, s’imprégner de l’éloquence ou du jeu d’un comédien enrichit le travail du musicien au quotidien et apporte aussi une nouvelle dimension au concert.

Depuis quelques années, l’ensemble réalise des projets avec le danseur et chorégraphe Emmanuel Soulhat dont le spectacle Belles danses pour une demoiselle autour des trios de Marin Marais a été créé en 2019.
Récemment en 2020, le programme instrumental Hotteterre ou les Idées Heureuses s’est associé à la comédienne Hélène Lacoste autour de textes de Pascal Quignard. D’autres programmes phares de l’ensemble ont illustré ce dialogue entre musique et théâtre ou poésie ces dernières années, Soirée chez Monsieur Telemann avec Alain Moussay, Vie et musiques de G.F. Haendel avec Stéphane Ronchevsky ou Le mystère des demoiselles de la Pietà autour d’A. Vivaldi avec Irene Michailidis… Dans des répertoires et des effectifs très variés, Le Masque se produit en France et à l’étranger (Allemagne, Pologne, Tchéquie, Italie, Grèce, Russie, Liban, Palestine, Israël).

Depuis 2008, le Masque propose une saison de concerts à Strasbourg. Il a créé en 2005 une Académie de musique baroque à Neuwiller-lès-Saverne, réunissant à la fois des amateurs découvrant le répertoire baroque et de futurs professionnels. Comme prolongement festif et harmonieux à cette Académie, il crée en 2010 le Festival itinérant Les Rencontres Baroques. Avec l’accordéoniste Bogdan Nesterenko, Marc Hervieux a créé en 2015 un duo autour de sonates du 18e siècle. Ils ont réalisé un disque de sonates de J.-S. Bach et G. F. Haendel en 2018.

Le Masque a enregistré Autour de Monteverdi, Concerti da camera d’A. Vivaldi et plus récemment Martino Bitti, confidences d’un Maître oublié. Depuis quelques années, le Masque tisse des liens étroits avec l’ensemble tchèque Plaisirs de musique et les musiciens Marta Kratochvilova et Jan Cizmar. Des projets autour de la musique française et des résidences se développent entre les deux pays.
Le Masque anime par ailleurs des ateliers d’initiation à la musique baroque auprès de publics empêchés, au sein de structures spécialisées (ehpads, hôpitaux, maisons d’arrêt…).

Le Masque est soutenu par la Ville de Strasbourg, la DRAC Alsace, le Conseil Général du Bas-Rhin et la Banque Populaire Alsace-Lorraine-Champagne.

Prochain concert

Dimanche 27 juin 2021 à l’église St Pierre-le-Vieux

Concert fêtes italiennes

Alessandro Scarlatti, musiques concertantes à Naples

Aniella Zins, soprano
Marc Hervieux, flûte à bec
Murielle Pfister, violon
Yan Ma, violon
Kevin Bourdat, viole de gambe
Eva Valtova, clavecin

Pour renouer à la fois avec le public et l’église St Pierre-le-Vieux délaissée depuis février 2020, l’ensemble propose « Fêtes italiennes autour d’Antonio Vivaldi.
Nous avons choisi un programme vocal et instrumental qui parle à toutes et à tous, accessible et festif, où l’émotion côtoie l’allégresse.
Aniella Zins et les instrumentistes de l’ensemble vont retrouver le plaisir de communiquer leur passion à travers des œuvres sacrées (extraits du Laudate pueri, et du motet In furore) mais aussi des airs de cantates profanes, La Farfaletta, All’ombra di sospetto où l’insouciance et la légèreté de l’amour seront de mise.
Pour compléter ce programme lumineux et contrasté, une sonate pour violoncelle et basse ainsi que deux concerti pour flûte, véritables signatures du maestro de l’Ospedale della Pietà, donneront aux interprètes toute liberté dans l’expression des mouvements lents et dans la virtuosité des traits.