Accueil

Prochains concerts

Dimanche 12 juin 2022 à 17h

Sweet Passion
autour du Fairy Queen de Henry Purcell

Emma Gutierrez, soprano
Claire Secordel et Marc Hervieux, flûte à bec
Kevin Bourdat, viole de gambe
Eva Valtová, clavecin
Sweet passion

L’ensemble le Masque, qui tire d’ailleurs son nom de ce divertissement de cour très en vogue en Angleterre à la fin du XVIIe, the Mask, présente des extraits de l’Opéra Fairy Queen de Henry Purcell, dont le livret est une adaptation du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare.
Désireux de faire entendre ces petits bijoux typiquement anglais, la soprano Emma Gutierrez accompagnée par des flûtes et la basse-continue propose une version intimiste de l’œuvre.
Nous pourrons entendre en autres If love’s a sweet passion ou O let me weep les principaux airs féminins et des danses qui donnent une vitalité à la fois endiablée et rêveuse à l’ensemble de l’œuvre.

La saison 2021-22 à Strasbourg

Ensemble Le Masque

Le Masque a été créé en 1997 par Marc Hervieux à Strasbourg. Du récital à une dizaine d’artistes, l’ensemble explore les styles et les goûts musicaux des 17e et 18e siècles. Fidèle à la tradition baroque de lier les Arts, le Masque mêle parfois à la musique d’autres formes d’expression, comme la danse, le théâtre, le conte, la poésie et propose au concert des formes différentes. Se nourrir des pas et gestes du danseur, s’imprégner de l’éloquence ou du jeu d’un comédien enrichit le travail du musicien au quotidien mais apporte aussi une dimension différente au concert.

En 2021, avec la danseuse Isabel Devaux et le comédien Jimmy Patouillard, Marc Hervieux propose une adaptation du conte de H.C. Anderson le Rossignol et l’Empereur. En 2019, s’est créé le spectacle «Belles danses pour une demoiselle» avec le danseur et chorégraphe Emmanuel Soulhat autour des trios de Marin Marais. D’autres programmes phares de l’ensemble ont illustré ce dialogue entre musique, théâtre ou poésie ces dernières années, Soirée chez Monsieur Telemann avec Alain Moussay, Vie et musiques de Georg Friedrich Haendel avec Stéphane Ronchewski ou Le mystère des demoiselles de la Pietà autour d’Antonio Vivaldi avec Irene Michailidis…

Dans des répertoires et des effectifs variés, Le Masque se produit en France et à l’étranger (Allemagne, Pologne, Tchéquie, Italie, Grèce, Russie, Liban, Palestine, Israël). Depuis 2008, le Masque propose une saison de concerts à Strasbourg. Il a créé en 2005 une Académie de musique baroque à Neuwiller-les-Saverne, réunissant à la fois des amateurs découvrant le répertoire baroque et de futurs professionnels. Comme prolongement festif et harmonieux à cette Académie, il crée en 2010 le Festival itinérant Les Rencontres Baroques.
Depuis quelques années, l’ensemble tisse des liens privilégiés avec le Palais Rohan de Strasbourg en participant à la Nuit des Musées et à d’autres manifestations.

En 2015, Marc Hervieux et l’accordéoniste Bogdan Nesterenko ont créé un duo autour d’œuvres du 18e siècle et ont réalisé un disque de sonates de J. S. Bach et G. F. Haendel en 2018.
L’ensemble a enregistré Autour de Monteverdi, Concerti da camera d’A. Vivaldi, Martino Bitti, confidences d’un Maître oublié et récemment Autour de Jacob van Eyck, le rossignol d’Utrecht paru en 2020. Depuis quelques années, le Masque tisse des liens étroits avec l’ensemble tchèque Plaisirs de musique et les musiciens Marta Kratochvilova et Jan Cizmar. Des projets autour de la musique française et des résidences se développent entre les deux pays. Le Masque anime par ailleurs des ateliers de sensibilisation à la musique baroque auprès de publics empêchés, au sein de structures spécialisées (ehpads, hôpitaux, maisons d’arrêt…).

Le Masque est soutenu par la Ville de Strasbourg, la DRAC Alsace, la Collectivité Européenne d’Alsace et la Banque Populaire Alsace-Lorraine-Champagne.