Artistes

Le Masque, est un ensemble à géométrie variable, crée et dirigé par Marc Hervieux.

Composé d’un noyau dur, il a su au fil des années développer un réseau de musiciens, danseurs et artistes afin de s’investir dans un répertoire baroque riche et varié.

Marc_Hervieux

Marc Hervieux, flûtes

(FR)

Marc Hervieux a étudié la flûte à bec avec Jean-François Alizon au Conservatoire de Strasbourg. Il a pratiqué par ailleurs le chant, le hautbois baroque et le traverso et s’est formé auprès de personnalités musicales telles que Hugo Reyne, Marcos Volontario, Jean-Pierre Pinet,Gilles de Talhouet et Christine Bayle.

Il créé en 1997 l’ensemble de musique baroque le Masque,  avec lequel il élabore des programmes mêlant à la musique d’autres formes d’expression, la danse, le théâtre, la poésie. Du duo instrumental à une dizaine d’artistes, l’ensemble explore les styles et les goûts musicaux de cette époque, à travers une grande variété de programmes .

Dans des répertoires et des effectifs très variés, Le Masque se produit en France et à l’étranger (Allemagne, Pologne, Italie, Grèce, Russie, Liban, Palestine, Israël).

Avec le Masque, Marc Hervieux propose depuis 2008 une Saison de concerts à Strasbourg. Il créé en 2005 une Académie de musique baroque à Neuwiller-les-Saverne, réunissant à la fois des amateurs découvrant le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles et de futurs professionnels. Comme prolongement festif et harmonieux à cette Académie, il créé en 2010 le Festival « Les Rencontres Baroques.

Avec l’ensemble il a enregistré deux disques, « Autour de Monteverdi »  et « Concerti da camera d’ A. Vivaldi ».

Parallèlement et depuis deux ans, Marc Hervieux aborde la musique dans des formations plus confidentielles.

Avec l’accordéoniste Bogdan Nesterenko, il créé « Dialogue insolite ».  Un disque autour de sonates de Bach et Haendel est prévu en septembre 2016 pour la maison de disques «  Rainbow Classics ».

Avec le guitariste et compositeur Jean-Jacques Fimbel et le duo  « Canzona », Il découvre avec plaisir le répertoire de la Renaissance  jusqu’ à la musique contemporaine…

Il anime par ailleurs des ateliers d’initiation à la musique baroque auprès de publics empêchés, au sein de structures spécialisées (hôpitaux, maisons d’arrêt)

Titulaire d’un Diplôme d’Etat de musique ancienne, Marc Hervieux enseigne la flûte à bec au Conservatoire de Mulhouse et à l’école de musique de Sélestat. Il intervient régulièrement lors de master-classes en Sicile et en Tchéquie.

(ENG) Marc HERVIEUX studied the recorder in the class of Jean-François ALIZON at the « Conservatoire de Strasbourg » where he obtained a gold medal and a Chamber Music prize at unanimity (1992). This was followed with a specialization course with Patrick BLANC dealing with contemporary recorder repertoire. He obtained the specialization diploma with honors (1997). In addition, Marc HERVIEUX started studying song, baroque oboe and traverso and was able to work with Hugo REYNE, Marcos VOLONTARIO, Jean-Pierre PINET and Gilles de TALHOUET. He created in 1996 the baroque music ensemble « Le Masque » with which he performs in France and abroad in a wide variety of programs. In 2005 he created the « Academy of Baroque Music » in Neuwiller-Lès-Saverne. Since 1991, he teaches recorder at the School of Music of Sélestat and the « Conservatoire de Musique de Mulhouse ».

Eva_Valtova

Eva Valtova, clavecin

Née à Prague, Eva VALTOVÁ commence le piano à l’âge de 7 ans. Elle est admise en 1988 au Conservatoire de Zilina (en Slovaquie) dans la classe de piano de M. SINGEROVA. Elle rejoint en 1992 le Conservatoire de Teplice (en Tchéquie) où elle obtient le diplôme de piano (classe de P. SLAVÍK) ainsi que celui de clavecin (classe de R. ZELENKA). Elle poursuit alors ses études de clavecin au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Prague auprès de G. LUKSAITE-MRÁZKOVÁ. Suite à l’obtention de son diplôme en 1999, elle se perfectionne au Conservatoire National de Région de Strasbourg avec A. ZYLBERAJCH (clavecin) et M. GESTER (musique de chambre). Depuis 2001, elle est également accompagnatrice au Département de Musique Ancienne du CNR de Strasbourg et professeur de clavecin à l’ARES. Elle a participé à de nombreux stages et master-classes sous la direction d’artistes de grande réputation comme John TOLL (Dresde, 1993, Jérusalem, 1999), Kenneth GILBERT (Prague, 1995), Jacques OGG (Prague, 1995 & 1999), Gordon MURRAY (Blankenburg, 1993), Siebe HENSTRA (Prague, 1996), Jörg-Andreas SÖTTIGER (Prague, 1997), Huguette DREYFUS (Villecroze, 1996),… Sa participation à des concours internationaux a été couronnée de succès : demi-finale du « Printemps de Prague » (1999), mention « honorable » du prestigieux concours « Musica Antiqua van Vlaanderen » (Bruges, 1998) et premier prix du concours de Fritz Neumeyer à Bad Kronzingen (Allemagne, 2002). Eva Valtová se produit régulièrement dans plusieurs villes de République Tchèque ainsi qu’en Pologne, en France et en Allemagne, et travaille comme soliste avec de nombreux ensembles tchèques (Orchestre de chambre de Talich, Philharmonie de Chambre de Bohême du Sud, Orchestre de chambre de Benda…). A Strasbourg, elle a travaillé entre autres avec « Le Parlement de Musique » sous la direction de Martin GESTER, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et avec l’ensemble vocal « Variations ».

JS_Kuhnel

Jean-Sébastien Kuhnel, théorbe, luth et guitare baroque

Après avoir étudié la guitare avec Elizio Perreira et Mariano Martin, il se découvre une passion pour les musiques  anciennes. Il étudie alors le luth, le théorbe, la basse continue et la musique de chambre dans la classe de Yasunori Imamura au Conservatoire National de Région de Strasbourg, où il obtient une médaille d’or. Licencié en Musicologie, il est également titulaire du diplôme d’Etat de Musique Ancienne.

En solo et en ensemble, il s’est produit au sein de nombreuses formations telles que “La Messinoise” et “ Le Tourdion”  de Strasbourg,  le “Décapole Consort”  et la “Maîtrise” de Colmar, “Arcanes” de Belfort, le “Consort of Several Friends” de Bâle, le “Bach Collegium” de Stuttgart ainsi que l’Orchestre Baroque de Francfort et “Tafel Musik” de Toronto. Concerts, tournées et enregistrements l’ont amené à jouer en Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Italie, Hongrie, Pologne, Russie, Liban et Canada.

A l’Opéra, on a pu l’entendre dans “Les Cantates Profanes” de J.S. Bach (Opéra du Rhin), “Le Bourgeois Gentihomme” (Opéra de Lucerne), “Persée” de Lully sous la direction de H. Niquet (Opéra de Toronto) et en 2017, il assurera le continuo pour une “Pastorale” de M.A. Charpentier mise en scène à l’Opéra d’Avignon.

Il a enseigné le luth, le théorbe et la basse continue au Conservatoire de Belfort ainsi qu’au “Stage di Musica Antica” de Gratteri (Sicile) et la guitare à Fislisbach (Suisse) et à Mundolsheim. Avec l’ensemble “Le Masque”, il participera à l’Académie et aux Rencontres Baroques de Neuwiller-lès Saverne..

Chantal_Baeumler

Chantal Baeumler, viole de gambe

Après des études de flûte à bec au Conservatoire de Strasbourg, elle entre dans la classe de viole de gambe de Michel HOLVECK et y obtient son prix de viole de gambe et de musique de chambre, ainsi que le Diplôme d’Etat de professeur de Musique ancienne. En juin 2014, elle réussit son DEM de violoncelle historique dans la classe d’Alain Gervreau au Conservatoire de Besançon. Elle a participé à de nombreux concerts, principalement dans l’Est de la France, tant en solo qu’en musique de chambre et a eu l’occasion d’accompagner des musiciens comme Henri LEDROIT, Marianne MULLER et Monique ZANETTI. Elle a fait partie de plusieurs ensembles comme « Le Tourdion », « La Traditora », « Le Décapole Consort », la Maîtrise de Garçons de Colmar, « Le Masque », … Depuis l’enregistrement de leur CD Hotteterre, elle joue régulièrement avec l’ensemble « La Messinoise ». On a pu également l’entendre dans  «Les jardins de courtoisie» au Festival de musique ancienne de Lanvellec. Elle vient de créer son propre ensemble : « L’Ensemble Grünewald » autour du Consort de violes de gambe et de son répertoire du moyen-âge au baroque. Par ailleurs, elle a suivi une formation « Musique à l’Hôpital » en 2006 et a obtenu le « diplôme universitaire de musicienne intervenante en milieu de la santé » et intervient ainsi régulièrement dans ce cadre. Titulaire du Diplôme d’état de Professeur de Musique ancienne, elle enseigne l’art de la viole de gambe au conservatoire de Belfort.

Aniella_Zins

Aniella Zins, soprano

(FR) Après des études de danse et de piano au Conservatoire National de Région de Metz, de musicologie à l’Université de Strasbourg, elle travaille le chant et obtient une Médaille d’Or dans la classe de Francis JESER. Elle approfondit le répertoire baroque auprès de Michèle LEDROIT, puis de René JACOBS et Rachel YAKAR au Studio-Opéra de Versailles. Elle se perfectionne au contact de diverses personnalités comme Monique ZANETTI, Kurt WIDMER, Pierre BARRAT,… Elle se produit régulièrement en concert en France et à l’étranger dans des cantates et passions de H. Schütz, G. Boehm, J.S. Bach, G.P. Telemann, des oratorios de G.F. Haendel, de A. Vivaldi, A. Scarlatti, mais aussi des motets de M.R. Delalande, A. Campra, N. Lebègue, le Chevalier de Saint-Georges… en compagnie de N. PÉTRY, P. CAO, F. STROESSER, A. STEYER, H. KURT, H.M. SCHNEIDT, C. SCHNITZLER, F. JACOB, la Maîtrise de Garçons de Colmar, la Chapelle Rhénane, la Psalette de Lorraine, la Traditora, la Follia… Elle affectionne également le Lied et la Mélodie (H. Wolf, R. Schumann, J. Brahms, H. Villa-Lobos, M. de Falla, J. Rodrigo…), en particulier avec la pianiste M.E. THALLINGER. Au théâtre, elle a créé en Première Mondiale le rôle de Sidora dans l’opéra Le Mal de Lune de Sandro GORLI, mis en scène par Pierre BARRAT, dirigé par Philippe NAHON à l’Atelier Lyrique du Rhin à Strasbourg (1994). Elle a participé à de nombreux enregistrements discographiques tels que les « Variations Britten » et Autour de Monteverdi avec Le Masque. Elle est également professeur de chant au Conservatoire National de Région du Grand Besançon.

(ENG) After having studied dance and piano at the National Conservatory of Metz, Aniella ZINS pursued a music degree at the University of Strasbourg and won a first prize in singing in Francis JESER’s class. She specialized in the baroque repertory first with Michele LEDROIT, then with René JACOBS and with Rachel YAKAR at the Studio-Opera of Versailles. She perfected her art through contacts with diverse personalities like M. ZANETTI, K. WIDMER and P. BARRAT. She appears regulary in concerts in France and abroad with La Chapelle Rhénane (B. HALLER), Le Concert Lorrain (A-C. BUCHER), le Parlement de Musique (M. GESTER), les Alizées (C. COMTE), le Masque (M. HERVIEUX), la Follia, … Aniella ZINS is also fond of recitals in particular with pianists M-E. THALLINGER and V. RIMLINGER, the organists N. PETRY, M. MOERLEN, F. JACOB as well as with the harpsichordist J. MONDESERT, M. PARISOT. In a world premiere, she created the role of Sidora in the opera « le Mal de Lune » by Sandro GORLI, produced by P. BARRAT and directed by P. NAHON at the Atelier lyrique du Rhin (Strasbourg) in 1994. She participated in a number of audio recordings such as « Variations Britten » and Autour de Monteverdi with Le Masque. Interests in pedagogy lead Aniella ZINS to teach singing at the National Theater of Strasbourg and at the National conservatory of Nancy after heaving earned her State Degree and Certificate of Aptitude. At the moment, she works as a voice professor at the Regional Conservatory of Grand Besançon.

Leandro-marziotte

Leandro Marziotte, contre ténor

Leandro Marziotte a remporté le premier prix, du jury et du publique, au Concours International Händel 2014 à Göttingen, Allemagne en tant que contre-ténor soliste avec l’ensemble Radio Antiqua. Il a été également finaliste au Premier Concours International de Contre-ténors à Lugano, Suisse en 2011.

Il est titulaire d’un Master en Chant Baroque,  cum laude,  au Conservatoire Royal de La Haye, au Pays-Bas. Il a été élève de Michael Chance, Peter Kooij, Jill Feldman et Rita Dams. Il obtient également une Licence en Interprétation Musicale, un Diplôme de Spécialisation en Chant Contemporain et un Diplôme en Chant Lyrique, summa cum laude, au Pôle Supérieur du Conservatoire de Strasbourg, où il a travaillé avec Martin Gester, Françoise Kubler et Michèle Ledroit.
En 2013 il crée l’ensemble de musique ancienne ‘Cantus Luscinia‘. Ils explorent plusieurs répertoires, mais se dédient plus spécifiquement à la musique baroque vocale italienne, espagnole et latino-américaine.

Leandro se produit régulièrement en tant que soliste avec des ensembles tels que :  ‘Le Parlement de Musique’ (Martin Gester), ‘Ricercar Consort’ (Philippe Pierlot), ‘Choeur de Chambre de Namur‘ (Leonardo García Alarcon),  ‘Ensemble Elyma’ (Gabriel Garrido), ‘Le Concert Étranger‘ (Itay Jedlin), ‘Orchestre Baroque Les Passions‘ (Jean-Marc Andrieu), ‘Stuttgarter Barockorchester – Il Gusto Barroco’ (Jörg Halubek), ‘Göttinger Barockorchester‘ (Bernd Eberhardt), ‘Radio Antiqua‘ et l’Ensemble Caprice‘ (Matthias Maute) de Canada.

Leandro interprète actuellement le rôle d’Arsamene dans Serse de Händel et se produira dans le rôle d’Oberon dans Midsummer Night’s Dream de Britten à l’Opéra d’Oldenburg en Allemagne.

Bogdan Nesterenko

Bogdan Nesterenko, accordéon de concert

Né en Ukraine en 1978, Bogdan Nesterenko commence l’apprentissage de l’accordéon à l’âge de sept ans, puis bénéficie de l’enseignement de maîtres de l’école soviétique très renommée de l’accordéon (V. Razdovarova, E. Vachtchenko, A. Nazarenko et I. Snedkov). En 1997 il entre au Conservatoire Supérieur de Musique de Kharkov (Ukraine) où il obtient les diplômes supérieurs d’accordéon, de direction d’orchestre, d’analyse, d’écriture et de musique de chambre. Il y étudie aussi le piano.

Depuis 2001 Bogdan Nesterenko est soliste à la Philharmonie Régionale de Kharkov et collabore avec différentes formations de Kharkov et de Kiev.
Lauréat de plusieurs Concours Internationaux d’Accordéon, il produit deux disques en solo, « Bogdan Nesterenko » (2004) et « Accordéon Baroque » (2006), et un autre avec un ensemble de musique traditionnelle d’Ukraine « Melana » (2005).

Installé à Lille depuis 2006, Bogdan Nesterenko donne un grand nombre de récitals en France, en Suisse, en Italie, en Allemagne et en Ukraine, dont certains entièrement consacrés à la musique baroque, fait rare pour un accordéoniste.

marc_hervieux_bogdan_nesterenko

Il se produit également en musique contemporaine et participe aux créations de O. Yagoubi (« Concerto des deux mondes » pour accordéon et orchestre symphonique), de M. Bourbon (plusieurs œuvres pour ensemble vocal et accordéon), de Ch. Hache (trois Concertos pour accordéon et orchestre d’harmonie) et de S. Fache (Concerto pour accordéon et Big band).

Il forme deux duos : avec le violon de Stefan Stalanowski (Super Soliste de l’Orchestre National de Lille), pour des concerts axés sur la musique slave du XIX-ème , et avec la balalaïka de Micha Tcherkassky, pour la recréation d’un univers russe bien particulier.

Depuis 2009 il tourne en France avec la mezzo-soprano Donatienne Milpied dans le spectacle « Les Dessous d’une cantatrice », où se mêlent l’opérette, la chanson française des années 1900 et le théâtre.

Marc Hervieux et Bogdan Nesterenko

Bogdan Nesterenko multiplie les expériences musicales : avec l’ensemble vocal « Coeli et Terra » (direction M. Bourbon), avec le Quatuor Annesci, avec A. Raës (piano), avec S. Dobrakowski (orgue) ou encore avec A. Bystrichenko (bandoura). Il enregistre les chansons de Pierre-Jean de Béranger avec J. Fages (chant) et participe à l’enregistrement de la musique originale de N. Debard pour le film « Gagarinland ».

En 2012 en duo avec Juliette de Massy (soprano) il enregistre des extratis de Passion et de cantates de J.S. Bach dans l’album « Comme un air de passions… ».
Bogdan Nesterenko joue sur un accordéon russe de marque « Jupiter », un instrument offrant, grâce à sa richesse de timbre et à ses multiples registres, des possibilités musicales très étendues.

anne lesperance

Anne L’Espérance, soprano

FR Originaire de Montréal au Québec, la soprano Anne L’Espérance vit maintenant à Karlsruhe. Elle se produit régulièrement en concert en Belgique, en France, en Allemagne et au Canada. Diplômée de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, Anne se spécialise en chant baroque. Elle s’est perfectionnée à l’International Baroque Institute at Longy (Cambridge, États-Unis), à l’Académie de Musique Ancienne de Québec (Canada), au Tafelmusik Baroque Summer Institute (Toronto, Canada), à L’Accademia d’Amore (Bremen, Allemagne) et au Séminaire international de musique ancienne en Wallonie (Namur, Belgique). Elle a entre autres chanté avec Die Cantat (Monique Cieren), Les Plaisirs du clavecin (Johanne Couture), La Gamba Freiburg (Ekkehard Weber), La Nouvele Sinfonie (Hervé Niquet), Les Idées heureuses (Geneviève Soly), Oakville Chamber Orchestra, Symphony Hamilton, Aradia Ensemble, Royal Opera Canada et Opera Mississauga. Avec l’Ensemble Aradia, elle a participé à l’enregistrement CD d’œuvres de Marc-Antoine Charpentier sous étiquette Naxos. On a pu l’entendre à la radio et à la télévision au Canada ainsi que sur les trames sonores des trois films québécois Les Miroirs du temps, La Sarrasine et Les Amoureuses.

EN Born in Montréal, Québec, soprano Anne L’Espérance now lives in Karlsruhe. She regularly performs in concert in Belgium, in France, in Germany and in Canada. After her studies at McGill University and l’Université de Montréal, baroque music became her speciality. She has sung with Die Cantat (Monique Cieren), Les Plaisirs du clavecin (Johanne Couture), La Gamba Freiburg (Ekkehard Weber), La Nouvele Sinfonie (Hervé Niquet), Les Idées heureuses (Geneviève Soly), Oakville Chamber Orchestra, Symphony Hamilton, Aradia Ensemble, Royal Opera Canada and Opera Mississauga. With Aradia Ensemble, she participated in the recording of a Naxos CD with music by Marc-Antoine Charpentier. Anne has sung on the radio and on the television in Canada as well as on the music soundtracks of the Québécois movies Les Miroirs du temps, La Sarrasine et Les Amoureuses.

Anais_Ramage

Anaïs Ramage, basson baroque

Anaïs RAMAGE commence ses études de flûte à bec avec Valérie MERCAN, puis Françoise DEFOURS au sein du CNR de la Courneuve-Aubervilliers où elle y obtient un premier prix à l’unanimité avec les félicitations du jury, et poursuit en parallèle des études de clarinette avec Jean-Marc BERNAUD et Bruno SPINOZI. Après un perfectionnement auprès de Jean-Pierre NICOLAS à Orsay et Pierre BORAGNO au CNR de Versailles, et une licence de musicologie à La Sorbonne, elle intègre la Schola Cantorum Basiliensis dans les classes de Conrad STEINMANN et de Corina MARTI en flûte à bec, puis dans la classe de Donna AGRELL et Josep BORRAS en basson baroque et dulciane, et suit également l’enseignement de la clarinette ancienne et du chalumeau dans la classe de Pierre André TAILLARD. Après y avoir passé son Diplôme de flûte à bec et de pédagogie, elle entre en Master au CNSM de Lyon dans la classe de Pierre HAMAN en flûte à bec, et en parallèle poursuit son cursus de basson avec Laurent le CHENADEC et Jérémie PAPASERGIO, et obtient son diplôme de basson et dulciane à la Schola Cantorum Basiliensis, et à Tours dans le cursus anches renaissance (bombardes, dulcianes). Outre sa formation elle bénéficie également de conseils de musiciens tels Jordi SAVALL, Ton KOOPMAN, Claire MICHON, Michael FORM, Mirella GIARDELLI, Katarina LIVJNACIC, Denis RAISIN-DADRE, Peter VAN EYGHEN, Sébastien d’HERIN, Dominique VELLARD, Ken ZUCKERMANN, et collabore au sein de différents ensembles en France et à l’étranger (Les Sacqueboutiers de Toulouse, Les Nouveaux Caractères, Résonnances, Les Ombres, Gilles Binchois, Europa Barocca, Concerto Scirocco, La Petite Bande, La Villanesca, Les Goûts réunis, Il delirio fantastico, Les Surprises, Le Masque,…).

Renata_Duarte

Renata Duarte, hautbois baroque

Renata DUARTE débute ses études musicales à la Fondation Municipale d’Arts de Montenegro, au Brésil, où elle étudie le piano, la flûte traversière et la flûte à bec. A l’âge de 10 ans, elle est soliste avec l’Orchestre des Jeunes de la Fundarte avec laquelle elle fait de nombreux concerts à Minas Gerais et à Rio Grande do Sul. Elle poursuit ses études à la Faculté de Musique de Porto Alegre. En 2002, venant se perfectioner en Europe, elle est admise dans la classe de Pedro MEMELSDORFF à l’Escola Superior de Musica de Catalunya à Barcelone et dans la classe de Pierre HAMON au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. En 2005, elle obtient le Diplôme d’Etat de professeur de musique dans la discipline instruments anciens et en 2006, elle obtient le Prix de Flûte à bec au CNSMD de Lyon, ainsi qu’une bourse de l’ADAMI pour l’acquisition de flûtes à bec. En 2009 elle obtient le Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur des écoles de musique contrôlées par l’Etat dans la discipline de musique ancienne, spécialité flûte à bec. Elle a commencé ses études de hautbois baroque avec Patrick BEAUGIRAUD au CNSMD de Lyon et poursuit ses études à Amsterdam avec Alfredo BERNARDINI. Elle se produit régulièrement au Brésil, en Argentine, en Italie, en Hollande, Espagne, Allemagne et en France. Elle est membre fondateur de l’Ensemble Lumine et enseigne la flûte à bec et le hautbois baroque au CRR de Strasbourg

Jonathan_Nubel

Jonathan Nubel, violon baroque

Après des Etudes de violon moderne à l’Ecole Nationale de Musique de Saint-Louis et à l’ENM de Colmar, il se tourne vers le violon baroque qu’il étudie d’abord en autodidacte puis au CNR de Strasbourg avec Alice PIEROT et Stéphanie PFISTER. Il y obtient le CFEM de violon baroque. Ses activités d’instrumentiste l’ont amené à explorer tant la musique de la Renaissance que les répertoires baroque et classique sur instruments anciens, notamment sous la direction de Christophe COIN, Martin GESTER, Roberto GINI ou bien encore Michael RADULESCU. Il participe aux activités d’ensembles de musique ancienne tels que Le Parlement de Musique (Strasbourg), Les Eléments (Bâle), l’Ensemble Baroque du Léman (Lausanne), Antichi Strumenti (Mulhouse). Il a joué en Europe (France, Suisse, Allemagne, Italie) mais aussi aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. Docteur en musicologie, il enseigne l’histoire de la musique sacrée à l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

Alain_Moussay

Alain Moussay, comédien

Comédien chez Jean DASTE et Daniel BENON à la Comédie de Saint-Etienne, chez André BENICHOU au Théâtre Populaire Jurassien, chez Guy RETORE au T.E.P et Michel DUBOIS à la Comédie de Caen, il a travaillé plusieurs années avec chacun d’eux. Il a aussi été dirigé par Anne DELBÉE, Patrick GUINAND, Jacques ECHANTILLON, Jean-Luc TARDIEU, Alain BONNEVAL,… Au cinéma et à la télévision, il a participé à plus d’une soixantaine de films réalisés par Alain BONNOT, Alain CORNEAU, Xavier GELIN, Claude FARALDO, Jean-Luc GODARD… Il a beaucoup voyagé avec ses solos Un cœur sous une soutane de Rimbaud et L’Enseigneur de Jean-Pierre DOPAGNE. Egalement metteur en scène, il a dirigé Jeanne VITEZ dans un monologue et créé en 2003 la dernière pièce de Dopagne Un vieil homme rangé. Comme récitant, il aime travailler autant avec des musiciens de blues (création en 1997 des Illuminations de Rimbaud et Morrison avec Larry MARTIN et Michel CARRAS), que des musiciens classiques ou contemporains (création de La Muse et le Poète à Chambéry en 2002, avec Jean-Louis AGOBET et François-Xavier ROTH). Il réalise à l’heure actuelle son premier court-métrage : Pour Maman. Il prête souvent sa voix à ARTE pour des habillages et des commentaires. Il est aujourd’hui artiste associé au Théâtre d’Homécourt avec le musicien Jean-Marie SENIA.

Emmanuel_Soulhat

Emmanuel Soulhat, danseur et chorégraphe

Après sa formation au Centre de Danse International Rosella Hightower à Cannes, Emmanuel SOULHAT est engagé par le Ballet Preljocaj C.C.N d’Aix-en-Provence, aux Théâtres Chorégraphiques de Rennes et de Bretagne C.C.N dirigé par Gigi CACIULEANU et au Ballet Russillo C.C.N de Toulouse. Il découvre l’art baroque en dansant dans « L’Allée du Roi », film de Nina COMPANEEZ, et apparait aussi dans les films « Le Roi Danse » de Gérard CORBIAU, chorégraphies de Béatrice MASSIN, en France et en Allemagne et Marie-Antoinette de Sofia COPPOLA. Il collabore ensuite avec Michel KELEMENIS à l’opéra de Marseilles, Myriam NAIZY au théâtre Odysud à Blagnac, Laurence FANON à L’Esplanade à Saint-Etienne, opéra de Paris et opéra de Vichy, Mié COQUEMPOT à Paris au C.N.D et Istres, Robert WILSON au Théâtre du Chatelet à Paris et aux U.S.A, Hélène AIMABLE à La Rochelle, Annabelle BLANC à Paris, Dominique CORBIAU en Belgique et rencontre Marc HERVIEUX à Strasbourg pour « La Nuit des Musées » et l’Académie d’été de 2010 avec Christine BAYLE. Il part en tournée au Japon, aux USA et en France avec l’opéra de Paris en dansant dans des galas et opéras-ballet. Titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine et intervenant en conservatoires, école de danse et universités, Emmanuel SOULHAT est aussi artiste peintre en trompe-l’oeil (formation en 2008 au C.F.P.T.S.), et conteur-danseur dans ses propres créations chorégraphiques et théâtrales adoptant le style de la Belle Dance.

Elyse Pasquier

Elyse Pasquier, danseuse

Elyse a suivi une formation de danse et de musique au Conservatoire de Tours, à l’Académie Princesse Grâce de Monaco, à l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes dirigée par Rosella Hightower et auprès de grands maîtres : Daniel Franck, Violette Verdy, Maurice Béjart.
Elle est titulaire du Diplôme d’État de Professeur de Danse Classique.
Elle commence son parcours professionnel aux Ballets de Monte Carlo sous la direction de Pierre Lacotte, puis au Théâtre du Jardin à Paris sous la direction d’Ethery Pagava et dans la Cie de Garry  Moss à Londres.

Elle crée ensuite la Cie de spectacles vivants “Paris Show Time”, et est responsable de la Cie contemporaine “Carnet de Voyage”.
En 2008, elle se forme à la danse baroque et au théâtre d’éloquence sous la direction de Christine Bayle,et intègre la Cie L’Eclat des Muses en 2009.
Depuis la rentrée 2010, elle est professeur de danse classique au conservatoire de Limeil-Brevannes (94).

christine heraud

Christine Héraud, clavecin

Christine Héraud a débuté ses études musicales au Conservatoire de Strasbourg. Elève de la classe d’Agnès Candau, elle obtient une médaille d’or en clavecin, ainsi que le 1er prix interrégional. Elle se perfectionne auprès de Scott Ross et de Blandine Verlet à Paris, puis elle obtient le Solisten Diplom dans la classe de Kenneth Gilbert à la Musikhochschule de Stuttgart. Titulaire du DE et du CA de musique ancienne, elle enseigne le clavecin, la basse continue et la musique de chambre au Conservatoire de Musique de Strasbourg. Christine Héraud donne régulièrement des concerts en tant que soliste et continuiste, et ainsi, a joué avec de nombreux ensembles de musique ancienne et contemporaine tels que Le Tourdion, La Messinoise ou Studio 111 pour le festival Musica et Accroche Note. Elle a accompagné l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Elle se produit régulièrement avec l’ensemble « Le Masque ».

elisabeth gelis

Elisabeth Gelis, clavecin

Premier  Prix de clavecin au Conservatoire Darius Milhaud et titulaire d’une licence en Musicologie, elle a poursuivi ses études de musique ancienne à la Schola Cantorum de Bâle, dans la classe de clavecin de Rolf Junghanns et bénéficié de l’enseignement de  Jordi Savall, Michel Piguet, René Jacobs, etc…
Titulaire du Diplôme d’Etat d’Instruments Anciens et du Certificat d’Aptitude de Clavecin, elle enseigne au Conservatoire de Mulhouse.

Claire_Foltzer_small

Claire Foltzer, violon

Pour Claire Foltzer, le choix d’une vie de musicienne a été une évidence. Profitant de la situation de l’Alsace, sa région d’origine, au centre de l’Europe, elle suit des master classes en Allemagne et en Suisse. C’est vers ce dernier pays qu’elle se tourne pour ses études supérieures, tout d’abord à la Hochschule de Bâle où elle obtient son diplôme d’enseignement dans la classe d’Alexander van Wijnkoop en 2007, puis à la Hochschule Luzern-Musik où elle obtient en 2012 un Maser d’interprétation dans les classes de Brian Dean et Sebastian Hamann. Violoniste curieuse et ouverte, elle participe à plusieurs créations mondiales. Elle joue également de l’alto. C’est au cours de ses études à Bâle, au contact de la Schola Cantorum Basiliensis, qu’elle découvre le violon baroque et en tombe immédiatement amoureuse. Claire Foltzer a étudié de 2012-2014 à la Schola Cantorum Basiliens et y a obtenu un diplôme de spécialisation dans la classe de Leila Schayegh. Au cours de ses études elle a bénéficié des précieux conseils de Chiara Banchini, Amandine Beyer, David Plantier, Pablo Valetti. Elle participe à de nombreux concerts en Suisse et en France aussi bien dans un répertoire baroque et classique (entre autres avec Le Masque, Gli Angeli Genève, Bach Stiftung St Gallen) que médiéval. Claire Foltzer continue son voyage dans le temps avec la vièle à archet qu’elle étudie auprès de Baptiste Romain et Elisabeth Rumsey tout en transmettant avec bonheur sa passion pour son instrument au sein de la Musikschule Konservatorium Bern et de la Regionale Musikschule Liestal..

 patrizio Germone

Patrizio Germone, violon

Patrizio Germone est né à Mondovi’ (Cuneo, Italie). Il obtient son diplôme (master) de violon moderne au Conservatoire Ghedini di Cuneo sous la direction de Piergiorgio Rosso.

Parallèlement à l’étude du violon moderne, il se spécialise en musique ancienne et en violon baroque en fréquentant les masterclass de Pamparato, Firenze, Bolzano, Pinerolo, Trento, Foligno, Linz (Autriche), Lisbona, Evora (Portugal), Saint-Amand de Coly avec des musiciens tels que Enrico Onofri, Lucy Van Dael, Luigi Mangiocavallo, Lorenzo Girodo, Claudio Astronio, Simon Heyerick, Michel Laplénie, Stefano Demicheli, Michi Gaigg, Chiara Banchini.

Il étudie au Conservatoire de Paris (CNR) avec Patrick Bismuth (violon baroque), Jean Tubéry e Ariane Maurette (ornementation et musique d’ensemble), Sophie Boulin (gestuelle baroque), Patrick Cohen e Richard Myron (sonate avec pianoforte), Thomas Vernet (traités).

Il a obtenu le master avec les felicitation du jury à l’unanimité au Conservatorio Bellini di Palermo dans la classe de Enrico Onofri, Riccardo Minasi (musique de chambre), Ignazio Schifani (basse continue).

Il est inscrit au Conservatoire de Pantin dans la classe de Adrien Mabire en cornet à bouquin.

 

Patrizio Germone est encore étudiant lorsqu’il est sélectionné pour participer aux académies européennes les plus reconnues dans le domaine de la musique ancienne: l’Academia Montis Regalis, (chaque année depuis 2007) comme soliste, violon solo, ou premier alto dirigé par Alessandro de Marchi, Alessandro Palmeri, Fabio Bonizzoni, Alessandro Tampieri, Amandine Beyer, Olivia Centurioni, Enrico Onofri…; la European Union Baroque Orchestra, dirigée par Lars Ulrik Mortensen, Chiara Banchini, Margaret Fautless (2007 et 2010); l’ Académie européenne d’Ambronay, dirigée par Jean Tubéry (2008), Hervé Niquet (2010), Leonardo Garcia Alarcon (2012); la Britten Pears Baroque Orchestra, Angleterre, dirigée par Richard Egarr et Michael Chance (2008 e 2009)
Il est régulièrement appelé par Amandine Beyer pour se produire en musique de chambre au sein de Gli Incogniti. Il a aussi été invité par Luca Guglielmi dans le Concerto Madrigalesco e par Gérard Lesne pour Il Seminario Musicale.

Il travaille avec des orchestres de renommée internationale en France, Italie, Portugal, Espagne, comme Le Concert Français (Pierre Hantai), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), Il Divino Sospiro (Enrico Onofri), Orfeo 55 (Nathalie Stutzmann), La Symphonie du Marais (Hugo Reyne), International Baroque Players, Ensemble Antonio Il Verso, Accademia dei Ballaro’, Academia Montis Regalis (Alessandro de Marchi), Ensemble Pygmalion (Raphael Pichon), Scherzi musicali (Nicolas Achten), La Verdi Barocca (Ruben Jais)…

Il s’est ainsi produit dans les plus importants festivals en France, Espagne, Portugal, Angleterre, Croatie, Allemagne, Autriche, Bosnie, Macédoine, Slovénie, Luxembourg, Belgique, Pologne, Norvège et Japon.

Il participe à plusieurs enregistrements avec la EUBO (cd “The gift of Music”), Il Cantiere delle Muse (cd “La Rosa e la Dea”), l’Academia Montis Regalis  (cd “L’Olimpiade” de Pergolesi, “San Giovanni Battista” de Stradella,  “Davidis pugna et Victoria” de Scarlatti), l’Ensemble Hemiolia  avec qui il enregistre en première mondiale les duos et trios de Marie-Alexandre Guénin e François-Joseph Gossec. Cet enregistrement a reçu un accueil très enthousiaste de la critique (4 Diapason, diffusions sur France Musique au Carrefour de Lodéon…).  Il vient d’enregistrer les trios inédits de Pierre Crémont avec le Trio Concordia.

Il est invité à enseigner le violon baroque au Festival di Musica Antica di Gratteri (Sicilia), ainsi qu’aux Rencontres baroques de Neuwiller (Alsace), à l’Abbaye de Valcroissant par l’ensemble La Bellezza , à Maubeuge par l’Ensemble Hemiolia et a enseigné à la Civica Scuola di Musica di Ceva (Piemonte).

Solveig_Acuna

Solveig Acuna, soprano

Née à Mexico (Mexique), Solveig Acuña a commencé ses études musicales à l’age de 6 ans avec une approche musicale plutôt instrumentale que vocale. À partir de l’age de 18 ans, elle commence de façon professionnelle l’étude du chant lyrique et suit des séminaires et master class dans différents styles (chant grégorien, musique baroque, lied, mélodie, jazz et musique contemporaine).

Suite à des études de chant, notamment avec la soprano Edith Contreras, elle a été admise à l’Ecole Nationale de Musique (aujourd’hui, faculté du musique) de l’UNAM en 2004, où elle a obtenu le diplôme de licence en chant lyrique, en août 2011.

En parallèle à ses études supérieures, elle a développé plusieurs projets, tels que des chorales, des ensembles de musique de chambre ainsi que la formation d’une compagnie indépendante d’opéra. C’est en tant que membre de celle-ci que, en Novembre 2004, elle a participé à la mise en scène de la première représentation au Mexique du Thésée de G.F.Haendel.

Parmi d’autres formations, elle a suivi des cours de danse baroque, avec Alan Starck et Magda Salles, ainsi que de la danse orientale, avec Laila Kannan, à Mexico.

À Mexico également, elle a été directrice et danseuse de la compagnie de danse arabe El Secreto del Harem, groupe qui a participé en tant qu’invité à de nombreuses activités académiques et pédagogiques.

En Europe, dans le cadre de sa formation musicale, elle a obtenu une licence en musique et musicologie à l’Université de Strasbourg, ainsi qu’un master  en éducation musicale. elle à également suivi des cours avec la soprano Edda Moser à Montepulciano (2014)

Solveig Acuña à participé comme chanteuse dans le chœur professionnel Capella Sacra et le chœur La croix Glorieuse, tous les deux  à Colmar dirigés par Cyril Pallaud. Elle est invitée régulièrement par l’ensemble de chant grégorien Trecanum dirigé par Etienne Stoffel, pour des concerts ponctuels.

Actuellement, elle perfectionne sa technique vocale, avec la soprano Mélanie Moussay à Strasbourg, avec Ulrich Messthaler à Bâle et avec Yva Barthélémy à Paris dont elle va traduire le dernier livre en espagnol. Elle se produit comme soliste à travers l’Europe avec l’ensemble de musique baroque Le Masque et dans différents projets.